page contents

Les guérilleros

les-guerilleros.jpg

A propos de moi : Je suis né en 1942 à Ait Saada où j’ai vécu jusqu’à l’âge de 16 ans sans avoir connu d’autres horizons, hormis les collines et la montagne entourant mon village de Kabylie. Privé d’école à cause la guerre de 1954, je n’étais qu’un petit berger au milieu d’une nature hostile qui ne m’a pas cajolé. Les petits emplois que j’ai exercés çà et là, m’ont permis d’acquérir les rudiments du français. Cet apprentissage a éveillé en moi une soif d’apprendre et ce n’est qu’à l’âge de 67 ans que j’ai écrit mon premier roman.

Résumé : Ali le malchanceux qui n’a pas bougé de sa place sous son olivier, sa bouteille vide à côté de lui, ouvrit les yeux après ce cauchemar et se rendit compte qu’il avait trop bu et que la nuit commençait à tomber. Son regard pointé vers les branches de l’olivier, il essaya de sortir de sa torpeur en voulant se relever, et à peine eut-il relevé sa tête qu’une godasse puante lui écrasa la poitrine et le remit dans sa position initiale. Il avait en face de lui deux énergumènes avec leurs barbes hirsutes et leurs tenues de sanguinaires sortis tout droit de la forêt. Pendant que l’un des deux l’écrasait de son pied, l’autre sortit son poignard à la manière de « Hocine-El-Boucher »...

Cliquer sur l'image pour la lecture et le téléchargement gratuits

Ci-dessous : Lycia Nabeth accompagnée par son père dans un hommage à Brahim Izri

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×